L’OSTEOPATHIE ET L’ENFANT

Selon le docteur A.T. Still, fondateur de l’ostéopathie, « la structure gouverne la fonction ». En effet, grâce à la manipulation des structures du corps et une solide connaissance anatomique, le praticien peut conduire l’organisme à s’auto-guérir.

L’ostéopathie s’adresse à tous, notamment aux enfants dont l’orée de la vie est l’âge des premières chutes, des premières angoisses ou encore du développement de certains handicaps. Une grossesse et un accouchement délicats sont les raisons primaires de ces anomalies qui vont laisser des séquelles indélébiles dans la vie de l’enfant si elles ne sont pas traitées à temps.

Les manifestations des anomalies de l’enfance

 Très tôt, les parents doivent être à l’affût des indices qui, assemblées bout à bout, peuvent finalement révéler une santé  préoccupante de l’enfant.

Elles se manifestent par :

  • Un sommeil agité
  • De l’excitation, de la colère et de l’énervement
  • Des maux de tête
  • Des problèmes gastriques
  • Une déviation de la colonne vertébrale suite à de mauvaises postures
  • Des infections ORLs, notamment les otites.
  • Une tendance à la rêverie, à l’inattention, surtout à l’école
  • Des prédispositions à l’asthme
  • Un mauvais alignement des dents et des problèmes de sinus
  • De la dyslexie

D’après Raymond Solano, ostéopathe de renom, le praticien ne « travaille pas sur un symptôme, mais sur l’ensemble de l’enfant par rapport à son symptôme ». De ce fait, l’ostéopathie traite au cas par cas, car c’est une science subjective. Et puis, chaque petit patient a son histoire.

DSC_0061

Les champs d’action de l’ostéopathe dans le traitement de l’enfant

L’ostéopathie doit tout d’abord être considérée comme complémentaire à un traitement médical. L’ostéopathe ne détient en effet pas la panacée, même si ses champs d’action sont larges. On peut entre autres citer:

  • Le drainage des voies ORL. L’ostéopathe va travailler au niveau des structures du crâne, des os du nez, du front, des oreilles mais aussi sur le plan viscéral. Après une séance, l’enfant respire et entend mieux
  • La régulation de la concentration. Les enfants sont très réceptifs à leur environnement et sensibles à toutes sortes d’évènements dont ils sont plus ou moins les acteurs passifs comme un déménagement, le divorce des parents ou l’appréhension liée à la rentrée scolaire. Ils développent alors des troubles de l’attention que l’ostéopathe va apaiser en travaillant par des gestes doux sur les sphères digestives et crâniennes de l’enfant, qui contribueront à recadrer sa structure tissulaire
  • Le soulagement des maux digestifs. Grâce à un travail sur le cadre osseux et sur le système nerveux végétatif, accompagné de la stabilisation des tissus et des viscères, l’ostéopathe vient à bout des diarrhées et constipations ou le manque d’appétit. Il faudra toutefois que le praticien soit au préalable informé, s’il y a, des allergies alimentaires de l’enfant
  • Une bonne occlusion dentaire. De nombreux enfants ont le palais déformé et un mauvais alignement des dents à cause de la succion du pouce ou de la tétine. L’ostéopathe pourra rétablir le bon développement des os de la face en soulageant les tensions au niveau des structures maxillaires et crâniennes